2014-15 / Approche théorico-clinique des pulsions / 2e année

Didier Robin

Le projet de ce séminaire est de se centrer sur une approche théorique, mais aussi clinique, du concept de pulsion. Pourquoi? Parce que le concept de pulsion est central dans la pensée psychanalytique et sans doute un des plus originaux et des plus spécifiques (et finalement toujours scandaleux).

Ce séminaire s’inscrit dans le prolongement d’un groupe de travail précédent: ”Théories des pulsions et temporalité de l’appareil psychique” (animé par Philippe Goossens, Pascale Gustin et Didier Robin), dont nous nous inspirerons pour poursuivre notre recherche.

Il s’agira bien évidemment de repartir de Freud et de ses différentes théories des pulsions, du premier dualisme «faim et amour» au dernier «pulsions de vie/pulsions de mort».

Ce séminaire ayant déjà commencé l’année dernière, nous nous sommes déjà consacrés à la lecture des «Trois essais sur la théorie de la sexualité» et allons commencer celle de «Pulsions et destins des pulsions» ; avant de nous « attaquer » à «Au-delà du principe de plaisir» et «Malaise dans la culture».

Et si de nouveaux participants viennent nous rejoindre, nous ne manquerons pas à veiller à les aider à prendre le train en marche !

Viendront ensuite certains apports de Lacan, notamment les quatre leçons de 1964 dans «Les quatre concepts fondamentaux…» prolongés de manière particulièrement intéressante par Bernard Penot et Marie-Christine Laznik.

Nous approcherons aussi les avancées de l’école hongroise: Ferenczi et ses recherches sur le trauma, son concept d’introjection, Imre Hermann et sa théorie du cramponnement qui deviendra le vecteur du contact chez Szondi avec ses développements chez Schotte. Théorie du cramponnement qui est aussi en partie à l’origine de la théorie de l’attachement chez Bowlby. Il y a d’ailleurs là un gros enjeu théorique et clinique: produire une théorie psychanalytique de l’attachement et de ses «troubles» à partir des logiques des pulsions et non d’un recours unique à l’instinct comme le font les successeurs de Bowlby les plus en vogue actuellement.

Et sans oublier Jean Laplanche et sa théorie de la séduction généralisée qui est aussi fondée sur une théorisation particulière de la pulsionnalité qui complexifie largement le caractère soi-disant purement endogène des pulsions et évite les fourvoiements biologisants. Avec aussi les prolongements extrêmement utiles de la troisième topique développée par Christophe Dejours.

Ce programme est évidemment très conséquent! Il s’agit de l’aborder selon un rythme ni trop rapide ni trop lent, à partir de commentaires de textes associés à des illustrations cliniques.

Dates: ce séminaire se tiendra le troisième lundi du mois de 20H15 à 22H15. Soit les 15/09/14, 20/10, 17/11, 15/12, 19/01/15, en février il faudra voir en fonction des congés scolaires, 16/03, 20/04,18/05 et 15/06/15.

Lieu: Centre Op Weule, rue Saint-Lambert 91, 1200 Bruxelles.

Contact: Didier Robin, 0479 29 48 84, didier.robin@yahoo.fr

%d blogueurs aiment cette page :