2015-2016 / Du bon usage des Cartes (et autres instruments de topographie

Séminaire animé par : Catherine Petit-Delacroix, Farid Ousamgane
Depuis la carte de Tendre, création issue des ruelles (ancêtre des soirées pyjamas) et des Précieuses que Molière s’est chargé de durablement ridiculiser, de l’eau a coulé sous les ponts.
Et l’aube du 20ième nous a apporté, venues de Vienne, des cartes autrement sérieuses et difficiles à déchiffrer et lavées de toute scorie poétique. La science avait pris ses quartiers, aussi dans l’art de traiter de l’esprit.
Nous nous mîmes donc avec passion à traiter de conscient, préconscient, inconscient, de ça, moi, Surmoi.
Une surenchère venue de France nous invita au Réel, symbolique, Imaginaire quand patatras, un quatrième discours s’invita, c’était celui de l’analyste…
Les fleuves d’encre se remirent à couler de plus belle, les ruelles à rivaliser de férocité et le petit peuple se prit à ânonner.
Et puis il fallut traverser la Manche pour que tant d’esprit ne retombe point dans le ridicule, c’est du moins ce que la lecture d’Adam Phillips nous inspira. Il y avait donc moyen de continuer à respirer, on pouvait inventorier trois capacités négatives, autant de capacités positives… se retrouver perdu dans les Alpes et sauvé par une carte des Pyrénées.
Les scientifiques renouaient avec la poésie et le goût de ferrailler avec la langue.
Telle est notre proposition…
Nous partirons des capacités négatives (Adam Phillips): nous proposons, pour notre première rencontre, que chacun vienne avec un exemple de « capacité négative » repérée ou pas car toujours opérante dans sa capacité à nous perdre, nous embarrasser, voire, exploitant ça et là l’un ou l’autre sentiment d’impuissance.  Pour illustrer cette situation, les participants sont libres de fouiller dans des cartes plus poétiques, plastiques mais aussi de reprendre un texte plus « classique » que l’on aura retrouvé, relu, avec le prisme d’une nouvelle carte (ou d’une autre, elle, plus ancienne que l’on regarderait sous un jour nouveau). A l’heure du GPS, nous établirons un agenda dans lequel, à tour de rôle, chacun démarrera nos réunions. Toutefois, nous nous réserverons le droit d’interrompre le rythme de l’agenda dans le souci de s’autoriser à écouter les cartes qui se présenteront à nous, de cartographier à nouveau… encore.
Dates : Nous nous réunirons tous les premiers mercredis du mois.
Participants : il reste 2 places.
Contact : cpetitdelacroix@mac.com ou faridousamgane@gmail.com

%d blogueurs aiment cette page :