2016-2017 / Groupe d’intervision – Psychanalyse et EMDR

Nous sommes quelques-uns à l’École à nous être formés à l’EMDR. Nous la pratiquons, chacun avec notre style propre. Est-ce compatible avec l’approche psychanalytique ? D’une certaine manière, Sàndor Ferenczi a donné une définition prémonitoire de l’EMDR dans son texte posthume de 1934 où il prône comme thérapie des séquelles des traumas « la reviviscence la plus complète des vécus traumatiques dans l’expérience d’une transe encadrée par le tact de l’analyste ».

Nous avons quelques réponses et surtout beaucoup de questions. Des questions qui, comme analystes nous sont propres. A défaut de pouvoir parfois nous faire comprendre par des praticiens EMDR venus d’autres horizons et aussi pour pouvoir nous concentrer sur ce qui fait la spécificité de la psychanalyse, nous proposons de mettre en place au sein de l’École un groupe d’intervision. Un groupe qui partira de la clinique mais qui ne s’empêchera pas d’essayer de penser la « métapsychologie » du principe actif de l’EMDR.

Certaines séances pourraient être ouvertes à l’échange avec des praticiens non-formés mais en questionnement par rapport à cette rencontre entre EMDR et Psychanalyse. Le moment venu, nous pourrions même proposer un moment de débat plus large au sein de l’École. Et, pourquoi pas, dans un autre temps, une soirée débat ouverte aussi à des personnes extérieures à l’École. L’idée est donc de partir d’abord d’un groupe d’intervision « classique » mais qui pourrait témoigner de différentes façons, encore à construire, de la fécondité de la rencontre entre EMDR et Psychanalyse, et des ouvertures qu’elle propose.

Ceci n’est pas une proposition individuelle. Je suis ici le rédacteur d’une initiative pensée avec Geneviève Monnoye et Freek Dhooghe comme co-organisateurs. Didier Robin associé à Freek Dhooghe et Geneviève Monnoye.

Quand ? Intervision prévue le 3e jeudi du mois en soirée à Bruxelles à partir de septembre 2016.

Contact : avec l’un des trois organisateurs : Freek Dhooghe : +32 16 89 50 96, Geneviève Monnoye : +32 2 354 31 83 ou Didier Robin : +32 479 29 48 84.

%d blogueurs aiment cette page :