2017-2018 / Pensée chinoise et psychanalyse: ouverture, déprise et consistance. Lecture de François Jullien

Dominique Klopfert

Nous poursuivons cette année la découverte des textes de François Jullien et sa proposition singulière : interroger la psychanalyse autrement, hors chapelles, à la lumière d’une pensée « extérieure », décentrée. Voilà qui n’est guère courant, qui nous surprend : en passer par la pensée chinoise ?

François Jullien, philosophe, sinologue, professeur à l’Université Paris Diderot est titulaire de la Chaire sur l’altérité du Collège d’études mondiales : l’altérité envisagée à partir de l’écart – et non à partir du semblable et du différent, de l’identité, de la comparaison, de la raison ou autres catégories de la pensée européenne : c’est l’écart qui fait l’autre !

C’est ainsi, au détour d’un vaste travail qui explore l’écart entre la culture chinoise et la culture européenne, fuyant l’ethnocentrisme et les partis pris, que l’auteur propose cinq concepts de la pensée chinoise à la psychanalyse : la disponibilité qui éclaire la notion d’« attention flottante », l’allusivité comme détour de la parole qui laisse entendre sans saturer le sens, le biais par rapport à la visée de la méthode, la dé-fixation par rapport à l’enjeu de la cure, la transformation silencieuse par rapport au processus et au résultat.

C’est une remise en chantier de la pensée elle-même, autrement, dans l’entre, la réflexivité, le vis-à-vis et sans position de surplomb, découverte où nous nous surprenons à côtoyer l’impensé, à interroger les présupposés de la pensée européenne et leur inévitable incidence sur les concepts et pratiques analytiques.

Mais c’est aussi un détour poétique, une invitation, un souffle, une inspiration…

Le groupe de lecture est proposé dans un esprit de découverte, de partage, d’ouverture et de stimulation réciproque. Il s’agit de lire, de se laisser imprégner, de dégager et élaborer ensemble les pépites recueillies au bord du chemin – qu’elles soient conceptuelles, cliniques ou poétiques – et ce, dans l’esprit proposé par l’auteur pour qui « il faut de l’autre, donc à la fois de l’écart et de l’entre, pour promouvoir du commun »(1).

Nous terminerons cette année les « Cinq concepts proposés à la psychanalyse » (Jullien, F. Cinq concepts proposés à la psychanalyse, Poche, Paris, Grasset, 2012) avant de choisir ensemble parmi les nombreux ouvrages de l’auteur celui qui nous paraîtra alors le plus fécond.

Le groupe est également ouvert à des propositions qui illustrent son propos « autrement » (un film, un texte, un roman, un tableau…. Nous avons évoqué cette année les films Au-delà des montagnes de Zhang-ke Jia et Paterson de Jim Jarmusch, le livre La petite pièce hexagonale de Yoko Ogawa, l’expo de Gérard Garouste… mais toute proposition peut être envisagée et discutée ensemble.

Quand ? Le deuxième jeudi du mois, à 20h15. Le séminaire reprend le 14 septembre 2017

 ? Au 98 rue Américaine à 1050 Bruxelles

Participants : Anne-Sophie Alardin, Yves Bibrowski, Esther Delvin, Dominique Klopfert, Christiane Poncelet, Sylvie Vandewalle et Anne Verougstraete.

Le groupe est ouvert à deux personnes qui souhaiteraient nous rejoindre en cours de route.

Contact : Dominique Klopfert, Email : dominique.klopfert@gmail.com, GSM : 0476859519

 

%d blogueurs aiment cette page :