2018-2019: Psychanalyse et littérature, en dialogues

La littérature est l’une des voies privilégiées par laquelle est questionnée, pensée et partagée la condition humaine. Les œuvres littéraires en tout genre – essais, romans, poésie, nouvelles, récits d’aventures, historiques ou futuriste, témoignages… – sont autant de tentatives de circonscrire les contours des énigmes rencontrées dans le devenir humain, du fait même de cette humanité.

Ce séminaire propose d’en passer par la littérature pour aborder, illustrer, approfondir, partager des questions rencontrées dans la clinique. Le dispositif de travail proposé est le suivant:

Chaque participant propose à la lecture collective un écrit littéraire de son choix, qui a des liens avec une question clinique qui l’interroge particulièrement. Il introduit la discussion en déployant sa question et ses réflexions avant de laisser la place aux associations des autres participants, tant sur la clinique que l’écrit proposé. Il n’est donc pas question de psychanalyser la littérature mais du mouvement contraire : En quoi la littérature pourrait-elle être une source d’inspiration pour parler de la clinique, notamment de ce qui échappe dans nos pratiques analytiques? Et de soutenir la formule en ce sens: l’écrivain, tant celui du temps ancien que l’actuel, précède l’analyste. La lecture et les échanges sont chevillés à la clinique, il ne s’agit donc pas non plus d’un groupe de lecture….

Quand? Le séminaire a lieu le mercredi soir de 20h15 à 22h00, tous les deux mois.

Participants : Isabelle Counet, Anne-Françoise Dahin, Catherine Diricq, Annick Gilain, Catherine Petit, Héracli Tsafestas, Ria Walgraffe.

Lieu : Ottignies, rue de l’invasion 77A.

Contact : Anne-Françoise Dahin : 0494 177504 ou dahinaf@gmail.com

 

%d blogueurs aiment cette page :