2018-2019: Lecture de Freud à la lumière de Laplanche

Nous poursuivons le séminaire « Nouveaux Fondements pour la psychanalyse » : la parution de cet ouvrage, en 1987, cristallise le travail entrepris par Jean Laplanche (1924-2012) dès le Vocabulaire de la Psychanalyse(1967, avec Jean-Bertrand Pontalis) et poursuivi par lui au fil des Sept volumes des Problématiqueset dans divers ouvrages parus aux PUF jusqu’en 2006.

Il s’agit, à la lumière des postfreudiens – dont Lacan – et avant tout à celle des écrits foisonnants – et quelquefois contradictoires – de Freud, de dégager le fil logique et novateur qui donne à la psychanalyse sa spécificité — trop souvent diluée dans des effets d’écoles et de modes.

Cette refondation de la pensée freudienne, à la lumière d’une épistémologie sans concession, constitue l’avancée à la fois la plus claire et la plus contemporaine de la psychanalyse. Elle gravite autour d’une redéfinition du « sexuel » au sens freudien, dans le sillage de l’élaboration – de plus en plus simple et claire – de la « théorie de la séduction généralisée » (1987).

Le séminaire de Caps Freudiens est bien sûr ouvert aux personnes de l’EBP-BSP suivant les places disponibles. Il faut poser par écrit sa candidature et faire part de son profil. Il y a une participation aux frais de location et de boissons.

Il y a trois places disponibles sous réserve de cooptation par le groupe. Ce n’est pas un séminaire pour qui n’a encore rien lu de Freud ou de Laplanche.

Quand ?les deuxièmes mardis du mois, à 20h30.

 ? Maison de Hongrie, rue de l’Arbre bénit 123, 1050 Bruxelles

Contact : Francis Martens, francis.martens@skynet.be

%d blogueurs aiment cette page :