2020-2021: Construire des “Situations psychanalytiques” en institution

Didier Robin

Beaucoup de psychanalystes consacrent une partie de leur temps à travailler en institution dans le vaste champ des métiers de la relation. Pourtant, aucun n’est engagé « statutairement » comme psychanalyste. S’agit-il de trouver des moyens, des « niches », pour exercer une pratique qui se rapprocherait de la cure-type ou de la psychothérapie psychanalytique ? Pourquoi pas, mais une « situation psychanalytique » correspond grosso modo à construire un setting qui permette le transfert et son analyse… Ceci étant dit le transfert a de multiples visages qui dépendent non seulement du setting mais aussi du registre nosographique que l’on rencontre : névroses, perversions, psychoses et/ou troubles du contact. On pensera aussi à la distinction freudienne entre « névroses de transfert » et « névroses narcissiques ». Le transfert dissocié de la schizophrénie en est un exemple extrême.

Nous pensons que l’institution peut être envisagée comme présentant de nombreuses opportunités de « situations psychanalytiques », parfois dans tous les interstices du quotidien. Dès lors pouvons-nous en repérer les potentialités et les saisir, que ce soit dans le champ de la psychiatrie, dans celui du handicap, dans celui de l’aide à la jeunesse, dans un planning familial, etc ? Comment peut intervenir un psychanalyste dans le monde des institutions notamment en partenariats avec ses autres collègues ? C’est à cette question complexe que nous essaierons des trouver quelques réponses.

La méthode sera de commencer par la lecture de quelques textes de base. Puis, nous partirons d’un échange entre les participants autour de différents exemples cliniques de pratiques institutionnelles. Il y aura donc une certaine dimension d’intervision sans jamais prétendre à une forme de supervision. A partir de la clinique institutionnelle d’autres références théoriques seront convoquées pour parvenir à un nouage entre l’engagement sur le terrain et l’ébauche de la construction d’un certain savoir.

Références de départ comme points d’appui, des extraits de :

  • Pierre Delion, Holding et institution.
  • Jean Oury, « Psychanalyse et psychothérapie institutionnelle » dans l’Apport Freudien.
  • Didier Robin, Dépasser les souffrances institutionnelles.

Quand : 3e lundi du mois. 20h30. A partir de septembre 2020.

Contact : Didier Robin, 0479 29 48 84.

%d blogueurs aiment cette page :