13.11.2020: Joost Pollet, Freud, hypnose en psychoanalyse: Kroniek van een onverzoenbaarheid?

13.11.2020: Joost Pollet, Freud, hypnose en psychoanalyse: Kroniek van een onverzoenbaarheid?

This post is also available in: Nederlands (Néerlandais)

Freud, hypnose et psychanalyse: Chronique d’une impossible réconciliation  ?

Selon Freud, hypnose et psychanalyse étaient inconciliables du fait de la suggestion et du rôle actif, contraignant, de l’hypnotiseur.

Au cours de sa formation, Freud a développé un grand intérêt pour l’hypnose. Ses formateurs, dont Meynert et von Krafft-Ebing, étaient actifs dans le débat scientifique entre l’école de Nancy (Bernheim) et celle de Paris (Charcot). Freud entretenait des contacts personnels tant avec Bernheim qu’avec Charcot mais dans ce débat, lui-même n’a pris aucune position.

Dans la seconde moitié du 19e siècle, l’hypnose a pris son plein essor en Europe germanophone avec une grande diversité de concepts théoriques et de techniques. Lors des débuts de la psychanalyse, Freud a emprunté beaucoup à l’hypnose : le concept de résistance, l’usage du divan, la thérapie didactique en sont des exemples.

L’essor de la psychanalyse au 20e siècle amènera une répression durable de l’hypnose. Néanmoins, en l’an 2020, l’usage de l’hypnose en psychothérapie n’est plus réduit à la suggestion ni à une directivité contraignante. De ce fait, l’application de l’hypnose au sein d’un cadre de référence psychodynamique est possible et parfois même souhaitable. L’association libre se rapporte au refoulement comme l’hypnose se rapporte à la dissociation.

Conférence du vendredi

13.11.2020 – 20:30 – Château Malou

Allée Pierre Lévie 2, 1200 Woluwé-St-Lambert

Non membres 15 € I Étudiants, demandeurs d’emploi 5 €

%d blogueurs aiment cette page :